Le cancer du sein

CREATION D’UNE COMMISSION CANCER DU SEIN A L’URPS MK DES HAUTS-DE-FRANCE

Le cancer du sein est le premier cancer féminin en nombre de malades. Il touche plus de 58 000 femmes chaque année (et 1% d’hommes) [1].

Une prise en charge globale efficace de ces patientes est un enjeu de santé publique majeur.
Les masseurs kinésithérapeutes doivent prendre toute leur part dans cette prise en charge. Ils peuvent en effet intervenir tout au long d’un parcours de soin qui peut durer plusieurs années, du diagnostique à la reconstruction éventuelle. Ils en sont un acteur majeur par leurs compétences qui ne se limitent pas au drainage lymphatique [2] mais qui s’intéressent aussi à l’épaule [3], à la posture, à la peau, à la fatigue, à la reprise de l’activité physique, sans oublier les capacités d’écoute et de conseil [4]…
Conscient.e.s des difficultés et problématiques spécifiques rencontrées par les patientes suivies pour un cancer du sein, l’URPS MK des Hauts de France a entériné, lors de son assemblée générale du 23 septembre dernier, la création d’une Commission Cancer du Sein.
Composée de 6 élu.e.s (Philippe Bouineau, Amélie Dryepondt, Yasmina Krawczyk, Hubert Lenoir, Bruno Pierre et Jean Denis Takerkart), cette commission se donnera pour mission de communiquer auprès des différents intervenants de ce parcours de soin sur les nombreuses compétences des masseurs kinésithérapeutes en lien avec la prise en charge de ces patientes, de valoriser la place du kiné tout au long de ce parcours, de faciliter l’accès aux formations pour les kinés désireux de rester aux faits des nouvelles techniques et protocoles de soin et de faciliter l’accès des patientes aux kinés formé.e.s. Ceci rentre dans les missions de l’URPS, notamment s’agissant de  l’analyse des besoins de santé et de l’offre de soin, de la promotion de la santé et de l’éducation thérapeutique, mais aussi s’agissant de la mise en œuvre du développement professionnel continu.(5)
Des élu.e.s de cette commission ont tenu un stand lors des Journées de la Lymphologie qui se sont déroulées à Lille les 25 et 26 novembre derniers. Ils ont également participé à la table ronde du 26 novembre.
Pour tout renseignement, vous pouvez contacter Clélie Delvienne au 03.20.14.22.14 ou à contact@urps-mk-hdf.fr

Yasmina Krawczyk

 

(1) https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers/cancer-du-sein

(2) Ferrandez JC, Theys S, Bouchet JY. Drainage manuel. Recommandations pour une pratique basée sur les faits. Kinésither rev 2011 ; (115-116) : 37-43

(3) Jocelyne Rolland  Techniques de prise en charge de l’épaule dans le cadre d’une chirurgie pour cancer du sein  1ere et 2eme partie, KS N°537 et 538

(4)RKS livret « Mon kiné m’accompagne »

 

(5) article R.4031-2 du Code de la santé publique

Les kinés parlent de leurs compétences en rééducation, en soins spécifiques, en conseils avisés, tout au long du parcours de soins de la personne atteinte d’un cancer du sein.

En 2023, l’URPS MK HDF a participé au Challenge du Ruban Rose à Lille en partenariat avec le RKS et le club d’Escrime de Vauban qui a proposé une initiation d’un programme adapté !

 

5000 personnes étaient présentes

En 2021, l’URPS était partenaire des Journées de la lymphologie. 

En 2022, les membres de la commission « Cancer du Sein » de l’URPS MK HDF ont participé à l’événement organisé au Centre Oscar Lambret avec le RKS : soirée autour de la prise en charge et du parcours de la patiente atteinte d’un cancer du sein

En 2018 et 2019, l’URPS MK HDF valorise les compétences du MK dans la prise en charge des patientes atteintes de cancer du sein. La rééducation par l’activité physique doit être encadrée par des professionnels. Le partenariat avec le club d’aviron nautique et Jocelyne Rolland (fondatrice du concept Avirose), est l’occasion d’informer le grand public du rôle du kinésithérapeute et de l’importance de suivre une activité physique adaptée.

L’URPS utilise le partenariat avec les clubs d’aviron pour favoriser la pratique physique en tant qu’activité préventive et rééducative.